Vous êtes ici

SAP BO Performance Tuning

L’optimisation des performances de BI est un art! Vous devez être un artiste pour être capable de voir (ou mieux imaginer) les motifs complexes qui composent un problème de performance. Ces analyses commencent souventpar un appel de l'utilisateur final qui décrit un rapport ou un comportement de requête en termes de "avant il était rapide, mais maintenant il est lent". Ce qui arrive ensuite requiert une grande expertise dans plusieurs domaines de la Business Intelligence et au-delà. Ce type d'expertise est au cœur de la connaissance des consultants d’element61.

A ces fins, element61 utilise une approche méthodologique pour analyser et résoudre les problèmes de performance. Certains aspects de cette approche sont agnostiques technologiquement (pas spécifique à SAP Business Objects), d'autres nécessitent une bonne connaissance de la complexité de la configuration et des options de paramétrage spécifique à SAP Business Objects. La maîtrise de ces deux aspects place element61 dans une bonne position pour vous aider à avoir une emprise sur vos problèmes de performance.

 

Plus concrètement. Si l'enquête sur le problème de performances avec le serveur d'applications de Business Objects, montre que la cause est liée a certains types de requêtes ou à certains rapports clairement identifiés, qu'est-ce qui peut être fait à ce sujet? Etes-vous, par exemple, en mesure de permettre l'utilisation de l'outil client pour cet ensemble d'utilisateurs? (avez-vous l'architecte pour cela?) Pouvez-vous leur donner le client Web Intelligence Rich Desktop Intelligence, Crystal Reports, Bex Analyzer ou ...

Un autre exemple. Votre rapport Web Intelligence au-dessus d'un univers SAP BW OLAP n’est pas très rapide. Vous avez appliqué toutes les règles de bases, comme la construction de l'univers OLAP sur base d'une requête Bex, travaillé avec des variables SAP, ... mais la requête reste lente. Par ailleurs, la même requête BEx répond rapidement dans le Bex Analyser. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Tout d'abord, il n'est pas anormal qu'une requête BEx via le BEx Analyzer semble être plus rapide, par rapport à une requête similaire Web Intelligence. Non seulement la technologie à travers laquelle BEx Analyzer est connecté est différente, mais il récupère également des données d'une manière différente. Alors que le BEx Analyzer procéde "étape par étape", Web Intelligence récupère souvent le résultat final "en une seule fois" et permet l'analyse du rapport. Si même après avoir pris cela en considération, la conclusion est toujours qu'il y a un problème de performance, nous suggérons d'examiner les diverses couches impliquées dans la traduction d'un rapport Web Intelligence en une requête de base de données. A partir de l'instruction MDX généré, sur la couche application SAP BW à l'actuel SQL sur le RDBMS.

Enfin, chez element61, nous ne nous arrêtons pas après la résolution du problème de performance. Nous préférons travailler sur une solution d'audit structurelle en vue de prévenir et/ ou alerter pro-activement d’éventuels problèmes de performance. Les outils SAP Business Objects nous offrent différentes opportunités pour ce faire. En partant de l’option journaux (système) en passant par la construction de dépôts de métadonnées (opérationnelle), ou en limitant le nombre de versions du rapport par utilisateur afin de limiter / contrôler le nombre de rapports (automatiquement) exécutés.


 

Experts